Le Parc National

La création du parc national de la Guadeloupe date de 1989, d’une superficie de 20000 hectares entre 200 mètres et 1500 mètres d’altitude, il dispose d’une faune et d’une flore d’une diversité remarquable.

Il regroupe 5 territoires
Le volcan de la Soufrière, la maison de la foret qui est un ensemble de chemins tracés pour de belles randonnées, les chutes du Carbet, la route de la traversée et Le Grand cul-de-sac Marin .
Certains animaux très répandu par le passé y trouve maintenant refuge pour le plus grand bonheur des amoureux de la nature. Ainsi, l’agouti, le racoon, le scieur de long qui est le plus gros des insectes ont trouver refuge sur ce territoire.

La Faune et la flore
C’est avec plus de 300 espèces d’arbre, d’arbustes et de plantes diverses 100 espèces d’orchidées 270 espèces de Fougères que ce lieu arbore sa teinte verte qui nous fascine tant et attire des visiteurs du monde entier.

La forêt est vivante et sa voix se fait entendre par l’écho de ses 33 espèces d’oiseaux, 11 espèces de chauves souris, 17 espèces de mammifères qui résonne dans les cimes, dans les cours d’eau et les chutes de cette étendue naturelle.

La Guadeloupe peut-être fière de son parc car il adhère à la Charte européenne du tourisme qui lui confère un avantage certain pour vanter les bienfaits de l’écotourisme à travers le monde.